Allocution intégrale de Madame la Ministre à l’occasion de la cérémonie de pose de la première pierre de la construction du complexe industriel de 100 000 mètres carrés à Sanyah

Lien de l’allocution : https://bit.ly/4a0PjUK

Discours de Dre Diaka SIDIBE, à l’occasion de le cérémonie de prise de fonction.

La cérémonie de passation de service entre madame la Ministre Louopou Lamah et Dre Diaka SIDIBE s’est déroulée ce samedi 16 mars 2024 au siège du ministère.

Nous vous proposons l’intégrale du discours de Dre Diaka SIDIBE, nouvelle ministre du Commerce, de l’Industrie et des PME.

Messieurs les membres du CNRD

Honorable conseillers nationaux

Madame la Ministre du Commerce, de l’industrie et des petites et moyennes entreprises, Chère Louopou LAMAH

Mesdames et Messieurs les membres du Gouvernement

Monsieur le Secrétaire général du Gouvernement

Mesdames et Messieurs les Cadres du Ministère en charge du Commerce, de l’industrie, des petites et moyennes entreprises

Distingués invités, en vos qualités et grades respectifs

Mesdames et Messieurs

 

C’est avec un sentiment de profonde reconnaissance envers Dieu que je me tiens aujourd’hui devant vous, pour de nouveau prendre fonction en qualité  de Ministre de la République. Ma gratitude est sans fin envers Monsieur le Président de la République, Son Excellence le Général de Corps d’Armée Mamadi Doumbouya, qui, depuis le 5 septembre 2021, m’a accordé sa confiance à trois reprises. Dans l’humilité et la loyauté, je ne peux que lui dire Merci et le rassurer davantage quant à mon engagement sans faille pour servir la République conformément à ses orientations.

Je remercie également Son Excellence Monsieur le Premier Ministre, Monsieur Amadou Oury Bah non seulement pour sa nomination à la tête de notre Gouvernement, mais aussi pour l’estime qu’il a pour ma modeste personne en me proposant au poste de Ministre du Commerce, de l’Industrie et des Petites et Moyennes Entreprises.

 

Prenant cette nouvelle responsabilité avec abnégation et détermination, consciente des défis mais également des opportunités qui se présentent à

notre pays dans le domaine du commerce, de l’industrie, des Petites et Moyennes Entreprises, je prie Allah de nous aider à atteindre nos objectifs dans la fraternité et la joie de SERVIR.

 

Je tiens à exprimer ma profonde gratitude envers mon prédécesseur, Ma chère soeur Louopou LAMAH, pour son dévouement et son travail acharné au service de notre pays. Sous sa direction, des progrès significatifs ont été accomplis et je m’engage à poursuivre sur cette lancée avec la même détermination et le même engagement.

 

Je sais combien de fois le chantier est vaste. Nous sommes à un moment critique de notre histoire économique, où les défis sont nombreux mais où les opportunités abondent également. Dans un monde en constante évolution, marqué par la mondialisation, la numérisation et les changements technologiques rapides, il est impératif que nous adoptions une approche proactive et innovante pour stimuler la compétitivité de nos entreprises et renforcer notre position sur les marchés nationaux et internationaux.

 

Notre département a une mission des plus essentielles pour notre pays à travers la conception, l’élaboration et la mise en œuvre de la politique du Gouvernement dans les domaines du commerce, de l’industrie et des PME, des investissements et du partenariat public privé.

A ce titre, tous ensemble, nous devons tout mettre en œuvre afin de porter haut toutes les réformes ô combien nombreuses et importantes pour notre pays.

 

Les défis en matière de politique commerciale nous orientent vers la diversification de l’économie pour réduire la dépendance vis-à-vis des matières premières, la promotion des exportations non traditionnelles, l’amélioration de l’infrastructure commerciale, la réduction des barrières

tarifaires et non tarifaires, ainsi que la lutte contre la corruption et l’amélioration du climat des affaires pour attirer les investissements étrangers.

 

Nous devons impérativement miser sur l’amélioration de l’efficacité des procédures administratives, la stabilité de nos politiques, la sécurité juridique, la modernisation des infrastructures, la formation de la main-d’œuvre, et la promotion de l’entrepreneuriat et de l’innovation afin de favoriser un meilleur climat d’investissement.

 

La création de la valeur pour rendre compétitive nos PME voudrait qu’on s’engage à la transformation de nos produits et de nos matières premières.

C’est dans ce cadre qu’il faut relever le défi de Formalisation des entreprises par l’augmentation des créations au Guichet unique ; Favoriser les Investissements en diversifiant les investissements vers les autres secteurs et pas seulement dans celui des mines ; Poursuivre le renforcement du secteur privé avec des programmes adaptés pour faciliter l’accès au financement des PME.

 

L’autre engagement serait de porter très haut le parc d’industrialisation de notre cher pays à travers la mise en œuvre de la politique nationale de développement industriel que vous avez bien voulu initier.

 

Un autre défi et non des moindres qui nous attends est celui-là qui impacte plus directement nos concitoyens, à savoir la structuration des prix dans notre pays. Nous savons que l’un des sentiers sur lequel s’active le CNRD est le sentier social. Faire en sorte que nos compatriotes aient une meilleure qualité de vie est une priorité. Pour cela, nous devons rassurer et protéger notre population en activant tous les leviers afin d’offrir une meilleure politique en matière de structuration des prix.

Cette structuration des prix en République de Guinée dépendra certainement de divers facteurs, tels que l’offre et la demande, bien entendu, mais également, les coûts de production, les politiques gouvernementales, et les fluctuations des marchés internationaux pour les produits importés. Nous devrons mieux intervenir pour réguler les prix de certains biens et services essentiels afin de maintenir la stabilité économique et de protéger nos consommateurs.

 

Madame la Ministre,

Soyez rassurée, les projets prioritaires de notre département seront poursuivis, amplifiés et menés à bien. Je veux citer entre autres :

 

  • Le projet de développement des Chaines de Valeur Agricole en Guinée,
  • Le projet d’aménagement de la Zone Industrielle de Fandjé,
  • Le projet de rénovation, d’extension et d’équipement du siège du Ministère de l’Industrie et des PME,
  • Le projet de rénovation et d’extension du centre pilote de technologies industrielles,
  • Le projet d’appui à la compétitivité de la chaîne de valeur miel en Guinée.

En plus de ces projets, d’autres chantiers conséquents et très stratégiques nous attendent également afin d’Absorber les 503 millions USD de financement pour les projets privés mobilisés à travers le GUIF et également  Accompagner la mise en œuvre des programmes adaptés pour les PME locales pour réduire la mortalité des entreprises et favoriser l’accès au financement.

 

Distingués invités,

Oui, vous l’aurez compris, les défis sont énormes mais je suis consciente que tous ces objectifs ne peuvent être atteints qu’à travers un effort collectif et une collaboration étroite entre tous les acteurs concernés. C’est pourquoi je suis

déterminée à écouter, à dialoguer et à travailler en partenariat avec chacun d’entre vous, dans un esprit de respect mutuel et de coopération constructive.

Je suis convaincue que je saurais compter sur tout le personnel de toutes les Directions, de tous les services, les EPA, les OPA, la chambre du Commerce, le Patronat ainsi que toutes les personnes ressources pour l’accomplissement de cette noble mission.

 

Nous ne ménagerons aucun effort afin de créer un environnement propice au développement du commerce et de l’industrie dans notre pays. Cela signifie promouvoir un climat des affaires attractif, réduire les obstacles à l’investissement, encourager l’innovation et faciliter l’accès aux marchés nationaux et internationaux pour nos entreprises, en particulier les PME qui sont le cœur battant de notre économie.

 

Mesdames et Messieurs,

Chers collègues,

 

Nous devons intégrer de façon indéniable que notre succès dépendra en grande partie de notre capacité à travailler en étroite collaboration avec toutes les parties prenantes dont le secteur privé, les organisations de la société civile, les partenaires au développement et bien sûr, nos compatriotes entrepreneurs et commerçants. C’est ensemble, dans un esprit de partenariat et de solidarité, que nous pourrons surmonter les défis qui se dressent devant nous et saisir les opportunités qui se présentent à nous.

 

Je tiens à vous assurer de mon engagement total envers cette mission et de ma détermination à faire tout mon possible pour servir notre pays et notre peuple avec intégrité, dévouement et détermination.

Je compte sur votre soutien et votre collaboration pour m’accompagner dans cette exaltante mission.

 

Enfin, je voudrais témoigner toute ma reconnaissance et ma gratitude à ma famille ma mère, mes frères et sœurs, mes proches pour leur inestimable soutien passé, présent et futur.

A mon cher époux et mes enfants pour leur patience, leur sacrifice et leur résilience, je sollicite encore sa bénédiction pour cette nouvelle mission.

 

Que Dieu guide notre pays sur le chemin de la grandeur et de l’honneur !

 

Je vous remercie pour votre aimable attention. ()

Discours de Monsieur le Secrétaire Général Mohamed Bakayoko, à l’occasion du lancement du cadre de concertation sur la formalisation en Guinée

Monsieur le Président de la CCIAG

Monsieur le Représentant Résident de PNUD

Madame la Directrice Générale de l’APIP

Monsieur le Représentant de la MAMRI

Chers Invités

Mesdames et Messieurs,

Je voudrais souhaiter la bienvenue à tous les participants ici présents pour cette importante rencontre.

Je suis honoré de prendre la parole ce matin à l’occasion du lancement du cadre de concertation sur un sujet qui revêt une importance toute particulière pour le gouvernement : La problématique de l’informalité en Guinée.

Permettez moi d’exprimer ma profonde gratitude au Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) et la BAD qui ont accepté de nous accompagner et se sont engagés à piloter avec nous ce projet.

Je salue également les autres partenaires techniques et financiers pour leurs constants et fraternels soutiens.

Mesdames et Messieurs,

La cérémonie qui nous réunit ce matin est le point de départ d’un processus qui, à terme, devra permettre d’identifier les causes réelles de l’informalité dans notre pays et d’envisager des solutions pérennes à travers la mise en œuvre de réformes structurelles et institutionnelles.

En effet, une meilleure connaissance du secteur informel permettra de trouver les mécanismes pour entrer progressivement dans une économie moderne, à même d’assurer la compétitivité, donc la croissance, pour la création d’emplois durables, décents et rémunérateurs.

Au cours des dernières années, des progrès importants ont été accomplis pour faciliter et simplifier les procédures de formalisation des entreprises à travers la mise en place d’un guichet unique à l’APIP. Toutefois, de nombreux obstacles continuent d’influer négativement sur les différentes initiatives prises pour minimiser l’impact de l’informalité sur notre économie.

J’exhorte donc le comité de pilotage du projet à prendre toutes les dispositions appropriées, sur la base des études et enquêtes réalisées sur cette problématique pour aboutir à des résultats pertinents.

Chers participants,

Le succès de ce cadre de concertation se mesurera à l’aune de sa capacité de mobiliser tous les acteurs concernés par la problématique de l’informalité autour des objectifs suivants :

  • La mise en place d’un nouveau statut juridique adapté ;
  • La réduction du taux d’informalité à travers la mise en place de réformes administratives et fiscales ;

  • La réduction du taux de mortalité des entreprises qui est actuellement de 75% selon l’étude sur la mortalité des entreprises ;

  • La mise en place de mesures incitatives pour encourager l’entrepreneuriat ;

Chers invités,

Mesdames et Messieurs,

C’est sur cette note d’espoir et en souhaitant plein succès à cet espace d’échanges que je déclare officiellement lancée le cadre de concertation sur la formalisation en Guinée.

Je vous remercie

Transmis par le Service de Communication du Ministère 

()