𝗟𝗲 𝗠𝗖𝗜𝗣𝗠𝗘 𝗹𝗮𝗻𝗰𝗲 𝗹𝗮 𝗰𝗮𝗺𝗽𝗮𝗴𝗻𝗲 𝗱𝗲 𝘃𝗲́𝗿𝗶𝗳𝗶𝗰𝗮𝘁𝗶𝗼𝗻 𝗱𝗲𝘀 𝗶𝗻𝘀𝘁𝗿𝘂𝗺𝗲𝗻𝘁𝘀 𝗱𝗲 𝗺𝗲𝘀𝘂𝗿𝗲

 

Ce mercredi 05 avril 2023, le Ministère du Commerce, de l’Industrie et des PME à travers l’Institut Guinéen de Normalisation et de Météorologie (IGNM) a lancé sa campagne annuelle de vérification des instruments de mesure. Celle-ci vise à garantir l’équité dans les activités commerciales sur tout le territoire.

C’est à l’abattoir de Kakimbo dans la commune de Ratoma que la campagne a été lancée. Objectif : garantir l’équité, la transparence et la loyauté des activités commerciales. La campagne de lancement a été présidé par la Ministre de tutelle Louopou LAMAH, accompagnée de plusieurs cadres du ministère.

Après l’abattoir de Kakimbo, la ministre et sa suite se sont rendues dans les marchés de Taouyah et de Kenien pour vérifier l’utilisation des instruments de mesures. A la fin de sa tournée d’inspection, la ministre s’est réjouie de la franche collaboration avec la fédération des bouchers de Guinée, notamment ceux de Ratoma qui étaient ouverts au contrôle.

<< Le constat est qu’ici, il y’a besoin d’ouvrir un couloir d’échanges entre le Ministère du Commerce et celui de l’agriculture et de l’élevage, pour pouvoir améliorer les conditions de travail des bouchers et garantir la sécurité alimentaire des consommateurs >>, a-t-elle déclaré à la fin de la tournée.

Puisque la perspective est de travailler avec les directeurs techniques et créer des partenariats publics-privés, pour introduire dans le circuit commercial des instruments homologués, la ministre a annoncé la prochaine étape. << A l’issue de cette vérification, nous aller procéder au retrait des balances non conformes. Nous allons apposer des vignettes de couleurs vertes sur les balances conformes >>, a ajouté la ministre.

Thierno mamoudou Diallo, président de la Fédération Bétail-Viande de la région du grand Conakry a pour sa part rassuré de leur engagement à mieux faire, avec l’accompagnement du ministre. << Nous nous engageons avec fermeté auprès de notre ministre, par le biais de sa direction nationale IGNM. On demande à ce que le gouvernement nous accompagne, qu’on ait des mesures plus adéquates que celles d’aujourd’hui pour la satisfaction de notre peuple >>, a-t-il plaidé. ()